Je l’ai trompé(e)

La semaine dernière je parlais des fantasmes de chacun. Ils peuvent être compris, acceptés voire même assouvis en accord avec son partenaire.
Or si quelque chose se passe, sans que l’autre soit au courant parce que ça risque de le blesser, alors nous pourrions dire qu’il y a tromperie voire adultère.

Selon une étude de l’Ifop réalisée en 2014, 48% des hommes et 31% des femmes interrogés disent avoir été infidèles au moins une fois lors de relations passées, dont respectivement 5% et 3% « souvent » infidèles.

Tout est question de point de vue : un flirt, un baiser, un dîner, du sexe... Chacun place son curseur d’acceptation / de tromperie où il l’entend. Mais si votre conjoint ne le place pas au même endroit, c’est là que tout se complique !

A savoir : à Perpignan en 2015, le juge Borner a rendu un jugement en faveur d’une femme contre son mari : Sucer n’est pas tromper

Il y a eu tromperie ? Ok, c’est fait. Maintenant on fait quoi ? Est-ce qu’on lui dit ? Est-ce qu’on le/la quitte pour une raison « bidon » ? Est-ce qu’on continue comme si rien ne s’était passé ?

Brigitte Lahaie, à l’époque de son émission sur RMC « Lahaie, l’amour et vous » disait :
« Pourquoi lui dire et lui faire du mal ? Vous devriez garder votre culpabilité et ne pas la rejeter sur l’autre ».

Là aussi tout est question de point de vue, de tolérance et de répétition de la tromperie !

« Tromper ce n’est pas un accident. Tomber de sa bicyclette c’est un accident. Mais tu trébuches pas sur un vagin pendant 45 minutes sans faire exprès ». (Anonyme)

Continuer comme si rien ne s’était passé : c’est une solution si vous le vivez bien (et si vous ne recommencez pas, sinon posez-vous des questions sur le pourquoi).

« En commettant l’adultère, je suis cette personne à qui je mens en premier. » (Sandra Manegre)

Le/la quitter pour une raison-excuse : ce serait faire souffrir la personne qui ne comprendrait rien à la situation mais au moins vous avez peut-être une chance de conserver une relation amicale si vous vous en sentez tous les deux capables.

« Toute vérité n’est pas bonne à dire. » (Keen’V)

Lui dire et surtout qu’il/elle accepte la situation : il va falloir faire des efforts pour rétablir une situation saine et sereine. En effet votre conjoint risque de se sentir trahi, blessé, se remettre en question peut-être même !

« Ne jetez pas la pierre à la femme adultère, je suis derrière. » (Georges Brassens)

Laissez vous quelques jours avant de discuter avec votre conjoint. S’il/Si elle est en colère au point de vous insulter, repoussez la conversation à plus tard, c’est trop tôt. Surtout ne donnez pas de détails (même si il/elle en demande !), ça n’apporte rien au fait que vous ayez été infidèle si ce n’est de la douleur pour celui qui écoute.

« Vivre c’est prendre des décisions et en supporter les conséquences. » (Paulo Coelho)

Le temps : laissez lui le temps qu’il faudra pour qu’il/qu’elle vous fasse à nouveau confiance.

Parlez, communiquez, écoutez, prenez en compte ce qu’il/qu’elle dit.

Faites vous aider par un professionnel qui saura rétablir un dialogue constructif et efficace pour ressouder votre couple.

A retenir : si vous le voulez vraiment tous les deux, votre couple peut traverser cette épreuve.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s