« Mets une capote, tu verras finalement c’est mieux comme ça » (Raggasonic)

D’après les gravures, « l’étui anti-reproduction » existe depuis 6000 ans avant JC. Ensuite diverses matières sont utilisées : vessie de chèvre, lin, intestin d’animal, boyau… (Source : wikipédia). Et enfin le préservatif caoutchouc tel que nous le connaissons apparaît en 1839.
Il a été perfectionné de nombreuses fois pour arriver à ce résultat très fin que l’on trouve aujourd’hui en pharmacie, grande surface et distributeurs.

King size, nervuré, perlé, parfumé, coloré, phosphorescent… Il existe des préservatifs pour tous les goûts et toutes les tailles.

Malgré cette qualité, un trop grand nombre de personnes se dispensent encore de l’utiliser.

Une enquête de 2017 indique qu’un français sur deux a déjà fait l’impasse sur l’utilisation du préservatif avec un amour de vacances. (Source : zavamed.com)

Seuls 43 % des étudiants et 58 % des lycéens utilisent systématiquement un préservatif lors de leurs rapports intimes (Etudes Opinion Way pour la SMEREP)

Outre la contraception, le préservatif, tout le monde le sait, sert à se protéger des Maladies Sexuellement Transmissibles.

Il existe de nombreux articles sur le sujet mais j’ai trouvé deux informations qui m’étaient inconnues jusque là :

Les études indiquent que les hommes ayant des relations sexuelles avec les hommes sont les plus exposés à une contamination par le VIH.

Le visuel ci-dessous montre que la relation anale passive (celui où celle qui se fait pénétrer l’anus par le pénis du partenaire) est la plus exposée aux risques.

(Source : catie.ca)

Alors, pourquoi ?

Ne pas en avoir sur soi, ne pas avoir envie d’interrompre l’autre, avoir confiance en son partenaire, manque de sensibilité, interruption…

Faire l’amour avec un préservatif, c’est comme manger un bonbon avec son papier. (Dicton brésilien)

Concernant les jeunes, lycéens ou étudiants, il y a encore une méconnaissance des risques à avoir des rapports non protégés avec des partenaires ponctuel(le)s.

Concernant les couples établis, le test semble être la meilleure solution avant l’arrêt de l’utilisation du préservatif.

Et qu’en est-il des couples illégitimes ?

Vous avez un amant depuis plusieurs mois et vous souhaitez arrêter les protections ? Mais qu’est-ce qui vous dit que vous êtes son unique maîtresse ? Et vous, n’avez-vous pas eu une autre aventure pendant un temps ?

Quand il s’agit de sexe, tout le monde ment, personne n’est honnête. Protégez-vous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s