Sexe, drogue et confinement

Depuis deux semaines maintenant, nous sommes tous chez nous. En couple, célibataire, avec des enfants, avec des animaux, avec de la famille, en colocation… Divers cas existent évidemment mais nous avons tous le point commun de ne pas pouvoir aller voir qui on veut quand on veut et ça, il faut le dire, ça va rendre la grande majorité de la population complètement folle à la sortie de cet isolement (si ce n’est pas avant pour certains !).


Tout d’abord il y a les familles, Chouchou, Loulou et leurs deux enfants.

Les enfants doivent faire école à la maison. Autant dire que, pour certains, c’est difficile de se dire qu’on doit bosser ses cours à la maison alors que la PS4 nous nargue. Mais c’est aussi très difficile pour les parents (pour la plupart qui ne sont pas instituteurs rappelons-le !), de s’improviser prof tous les jours durant plusieurs semaines à devoir expliquer des leçons qu’ils ont oublié il y a quelques décennies ! Bien sûr à ça, Chouchou et Loulou doivent télétravailler, téléphoner, faire des visios. Et en général tout ça dans la même pièce. Le joyeux bazard environnant finit par taper sur le système à quelqu’un (à voire tout le monde) et la tension monte.

Le pire… c’est que le lendemain… rebelote !

La tension, la mauvaise humeur, le fait d’être enfermé de manière imposée, ça crie, ça pète et bien sûr ça mine le moral de tous. Chouchou de replie sur elle même et ne dit plus rien. Loulou râle comme à son habitude mais a bien envie d’évacuer la tension le soir par une partie de jambes en l’air. Incompréhension pour Loulou qui découvre Chouchou cloîtrée dans son blues et ne veut pas… Loulou se renfrogne mais ne dit rien. Et… rebelote les jours suivants…

Cet exemple, aussi caricaturale soit-il, reflète le quotidien de beaucoup de couples ces derniers jours.

Le sexe apaise les tensions, l’amour les provoque

Woody Allen

Mais il y a aussi le Célibataire (homme ou femme bien sûr).

Comment fait-il pour assouvir ses besoins de câlins et de sexe avec ses « plans Q » ? Il use des vidéos sur le net, des sextoys (qu’il avait commandé avant qu’amazon limite ses livraisons), des sextos. Il prépare la sortie du confinement en posant des jalons sur tinder et autre adopteunmec. Tout ça tourne à l’obsession. Il se sent comme un ancien fumeur qui n’aurait pas de cigarettes avec lui pour le « au cas où » ! Il se dit qu’il n’arrivera plus à prendre de plaisir avec une femme à force de se masturber aussi fréquemment !

Le sexe, c’est comme la gourmandise. Quand c’est bon, on s’en suce les doigts

Frank-borklacq

Et enfin, ceux qu’il ne faut pas oublier parce qu’ils existent bien, les amants.
Ces deux personnes qui s’aiment et prennent du plaisir régulièrement mais, qui, bien évidemment, ne peuvent pas vivre ensemble durant l’isolement.

Chouchou aime Loulou. Chaque fois qu’ils se voient, elle vit mal la séparation, l’heure pour lui de retourner dans sa famille, dans sa vie réelle et officielle. Mais là, alors que Loulou est à longueur de journée avec sa femme et ses enfants, Chouchou devient folle ! Elle se dit que Loulou va se rendre compte qu’il aime encore sa femme et que Chouchou ne lui manque pas, qu’à la sortie du confinement il arrêtera cette amourette !

Loulou, lui de son côté, ne souhaite qu’une chose, que le confinement s’arrête pour quitter sa femme et avoir le droit d’aimer Chouchou librement. Mais cette situation les éloigne, ils ne peuvent pas s’appeler, le manque se fait ressentir sans pouvoir en discuter, se rassurer et se soutenir.

Le sexe est le baromètre des sentiments

Yann Moix

Quelque soit la situation, le confinement est une épreuve humaine individuelle et collective. Concernant sa sexualité et sa vie amoureuse en général, il est primordial de pouvoir en parler encore plus en ce moment. Par téléphone à un ou une amie (à un coach !), par chat ou message, à son ou sa compagne. Essayez de planifier vos journées pour garder un rythme et des habitudes. Et pour ce qui est du sexe, discutez. Peut-être, certainement même, que ça vous donnera envie mais peut-être aussi et certainement que ça vous aidera à relativiser, à comprendre, à accepter, à patienter.

Prenez soin de vous

Le sexe, ce pauvre instrument à qui nous demandons tant de plaisir, alors qu’il ne peut nous donner que le soulagement

Roger Fournier